top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Forys

Une question de salive !?!


Elle est le graal de nombreux cavalier ... la salivation !

Et les fabricants l'on bien compris !

Utilisant de nombreux matériaux favorisant la salivation. Du cuivre, en passant par le Apple Mouth ( mors saveur pomme), jusqu'au sweet Iron ou le salox, pour les moins popularisé. Ou encore, des formes suscitant la salivation. Avec les fameux mors à jouets, à rouleaux ou à multiples brisures.

Mais du coup, lorsque l'on doit faire un choix, on ne sait plus trop vers quoi se tourner .

La première question à se poser est déjà es ce que mon cheval salive et en quelle quantité

Lors de mes consultations, beaucoup de cavaliers me disent, que leurs chevaux salive, avec fierté. Ils se voient souvent décontenancé, lorsque je leurs annonce, que la salivation n'est pas forcément gage de décontraction et de bien être.

Et oui, le graal n'est il pas au final désuet dans notre pratique actuelle ?

Apprenez à différencier un cheval qui a la bouche humide, d'un cheval qui coulent des filets de baves et de mousse à outrance. Il faut savoir qu'un cheval qui mousse, s'obstrue les voies respiratoires et s'asphyxie donc durant son exercice. Et la c'est la grande désillusion !


Un peut d'antropmorphisme, pour le coup, ne fera pas de mal sur ce sujet. Essayez de courrir avec un bonbon piquant, provoquant un excès de salive dans votre bouche. Et ceux seulement par votre nez, car le cheval n'a pas la capacité de respirer par sa bouche. Alors malheureusement lorsque vous voyez sur un parcours ou un carré, un cheval moussant à flot, cela ne le met pas au maximum de ses performances physiques . Une embouchure plus adaptée permettrait sûrement d'éviter toute cette écume.


Le cheval qui file de bave alors ?


Suivant les origines, certains chevaux, ont tendance à baver plus que d'autre. L'espagnol est un bon exemple. Les chevaux présentant des ulcères, ont également tendance à saliver plus que la normale. Si ces filets ne sont pas incessant, ils peuvent ne pas être gênant, voir être acceptable pour certains chevaux.


Mais alors qu'es ce qu'on recherche ?


Un cheval à la bouche sèche ? Non surtout pas. Rassurez vous le mythe n'est pas complètement effondré. Un cheval sans aucune traces de salivation, créera des irritations au contact du mors plus facilement . Surtout avec des matériaux type caoutchouc, résine etc.

La recherche réelle devra donc être, une trace blanche ou verte (si votre cheval à mangé trop d'herbe) autour de la bouche, de votre cheval. Comme un rouge à lèvre.


Le marketing des fabriquants .

Du coup, je ne vous conseillent pas vraiment de suivre les effets marketing des fabriquants, qui vous vendrons forcément le mors à sans faute, si il peut augmenter leurs chiffres d'affaires.


Chaque cheval est différent. Si vous voulez un beau rouge à lèvre après votre séance, le plus important sera un mors adapté à votre cheval ! La saveur pomme, les mors à jouet, à rouleau, en cuivre ne sont que du marketing. Un packagin pour vendre mieux le matériel proposé.

Soyez donc attentif aux signaux que vous envoie votre cheval ( prochain sujet d'article ) et ne recherchez pas absolument une salivation abondante.
21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page