top of page

Le débourrage, une question de temps !


On me demande souvent en combien de temps je fais un débourrage. En combien de séance je vais régler tel ou tel problème. Et je déteste franchement devoir répondre à cette question. Alors aujourd'hui je prends le temps de vraiment y répondre et de développer ce sujet qui pour moi est primordial !


Le débourrage est une phase importante. Le moment où l'on rentre dans la cours des grands où l'on apprend à communiquer avec son humain. Cette phase raté se ressentira et pourra laisser des séquelles sur la vie entière de votre cheval.


Le bon élève


Pour illustrer mon propos nous allons prendre un exemple : en combien de temps lisez vous un livre de 150 pages ?

Certains vont me dire en 2h c'est plié et d'autre lire ? Pourquoi faire ? Certains savent lire rapidement, d'autres ont des difficultés de mémorisation ou des dyslexie ne leurs facilitant pas la lecture, d'autre n'aime simplement pas lire. Mais dans tout les cas nous auront tous un temps différent de lecture sur ce livre.

Pour votre jeune cheval cela est pareil. D'autant plus qu'il est en apprentissage. Va t'il aimer lire ? Es ce un élève appliqué qui connais les mécanismes d'apprentissage ? Es ce un introvertis qui n'ausera pas poser de questions et risque de se retrouver en échec ? Tans de profil différent qui changerons la rapidité d'apprentissage et surtout son mode opératoire !

Et oui pour moi il n'y a pas 1 débourrage ! Ils sont tous différent et abordé de manière différentes.


Un intérêt particulier !


Allons encore plus loin si je vous dis un livre de 150 pages de votre genre préféré aucun soucis nous allons nous en sortir ( bd, Roman, fantastique, policier etc... ) mais si je vous donne une livre de 150 pages sur la biomécanique de la souris blanche de laboratoire sur votre chevet ? ( tans est que le sujet fut étudié) je pense que très peu d'entre vous se sentiront passionné par cette lecture et arriverons à bout. A moins que vous soyez un scientifique passionné par cette thématique .

Il en est de même pour votre cheval. Certaines races sont plus prédisposé pour certaines disciplines que d'autres. Il est évident que le temps de travail pour arriver à enchaîner un parcours à 130 avec un selle français aux origines prestigieuse ne sera pas le même que si vous possédez un magnifique irish cob ( tans est que nous y arrivions un jour).

Certes cet exemple est logique mais il faut aussi se rendre compte que même minimisé ce paramètre est très important. Vos objectifs seront facteurs de notre travail !

Encore faut il prendre en compte ceux qui n'aime pas lire ! Si votre cheval n'aime pas sauter vient alors un travail encore plus important pour trouver comment l'intéresser afin que vous puissiez profiter ensemble de l'exercice. Comme la BD ou le manga est une approche différente pour intéresser à la lecture. Nous maître d'école de votre jeune cheval nous allons devoir nous trifouiller les méninges ( et parfois pas qu'un peut) pour solutionner cette problématique.

Prendre le temps ...


Ainsi certains chevaux auront besoin de séance quotidienne de travail pour les rassurer et leurs permettre d'assimiler. D'autre préfèrerons des séances espacé mais dense ou encore des séances groupé avec des temps de repos.

Il faut simplement s'adapter au besoin et au demande de votre cheval.

Alors désoler mais je continuerai à vous dire que pour un débourrage je ne vous garantie pas que votre cheval soit monté au bout de 1, 2 ou 3 mois et cela ne reflète pas notre incompétence mais juste notre envie de faire bien les choses et de considérer votre cheval en tans qu'être vivant à par entier.



En écoutant ses émotions nous lui permettons de ne pas vivre de traumatisme lors de la phase de débourrage. En vous faisant au final gagner du temps pour tout les autres apprentissage que vous lui demanderai par la suite !

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page